Une semaine multi -activités organisée par Danielle Boget et Lucette Cazé.

15 personnes étaient présentes au camping de la Roche Fondue de la presqu’île, camping situé au bord de la mer tout près de l’embarcadère pour l’île de Porquerolles.

Arrivés samedi en début d’après midi, nous nous installons au camping et prenons notre premier bain dans la méditerranée. Le lendemain, tout le monde est partant pour découvrir l’île de Porquerolles , en faisant le tour par la côte ouest. 17 km et 400m de dénivelée sur un chemin qui surplombe la mer et ombragé par les chênes verts.

Le lendemain, l’équipe se sépare en 2 groupes:”  les part en mer” avec 10 kayakistes et “les rest’à terre ” avec 5 randonneurs et cyclistes.

Pour les “rest’à terre”, le programme s’organise en fonction du vent. Nous éviterons les journées très ventées pour faire du vélo. Lundi matin, nous partons en vélo de Colobrières pour enchaîner 4 cols: col de Babaou où nous pic niquons , col de la Mouillère d’Aubet, col de Gratteloup ( attention les châtaignes, risque de crevaison…) et pour finir col de Caguo-Ven. 80 km et 700m de dénivelée.

Mardi , la journée s’annonce très ventée, ce sera rando. Nous partons de Caunes et empruntons le GR 90 jusqu’à la retenue du Grand Noyer, suivons une piste avec vue dégagée sur la mer et le barrage de Vene, passons au sommet de l ‘Argentière. Une trouée dans la forêt dévoile la Chartreuse de Verne au milieu de la châtaigneraie. Le retour s’effectue par le sommet de Pera. 18 km et 600m de dénivelée.

Mercredi: nouvelle journée très ventée . Ce sera de nouveau rando. Départ pour faire le tour de la Pointe Ouest de la presqu’île de Giens. Nous suivons le sentier du littoral qui serpente sous les pins et les chênes, débouche régulièrement sur de beaux promontoires qui dominent une mer moutonnée. Nous pic niquons au dessus de la plage de Darboussière puis retournons à la Madrague pour une bonne baignade à la plage sablonneuse du Four à Chaux, bien abritée du vent. Nous poursuivons jusqu’au tombolo de la route du sel, c’est un cordon littoral naturel très prisé des planches à voile et des kite surfs.

Jeudi: Le vent est tombé. Nous partons en vélo de Sollies Toucas, suivons la route forestière qui monte sur le plateau sauvage du Siou Blanc et redescend sur Signes . Nous nous arrêtons à Belgentier pour boire un café sur la terrasse face à la fresque dessinée en l ‘ honneur de Louis XIV (il a passé une nuit au château de Belgentier). 52 km 800 m de dénivelée.

Vendredi: Nous partons en vélo depuis Colobrières, suivons le route des Maures Sauvages , montons au col de la Fourche, redescendons direction les Neufs Riaux et remontons à la Garde Freinet où nous pic niquons. Nous apprécions la descente sur Grimaud avant d’entamer une longue remontée jusqu’au col du Perier, puis jusqu’au col de Taillude. Nous apercevons de nouveau la Chartreuse de Verne au milieu de sa châtaigneraie avant de redescendre sur Colobrières. 1150m de dénivelée et 72 km

Pour les “Part en mer “: les kayakistes

Partis à dix sur la Grande Bleue, les uns déjà expérimentés,quelques-uns débutants mais bons sportifs heureusement, nous avons dû lutter contre le mistral dès le premier jour. Le deuxième,nous avons même abandonné les bateaux à l’approche de la pointe, et continué à pied sur le sentier littoral ! Quitte à faire une centaine de kilomètres, nous avons navigué abrités le troisième jour,vers Le Brusc pour finir jeudi et vendredi avec une mer calme qui nous a comblés . Soleil, chaleur , baignades, mobil-homes confortables, apéritifs chaleureux et super-ambiance . Nous avons fait un certain nombre d’exercices techniques qui nous ont permis de cocher pas mal de cases sur le questionnaire d’auto-évaluation : l’année prochaine, la Corse peut-être , en itinérance…