4 personnes, dénivelé 1300m, 12km.

Au col de la Forclaz, une évidence s’impose  : il va falloir porter. Un peu plus loin la neige est là mais bien dure et en dévers sur le sentier. Nous traversons les couloirs successifs où les troncs, branches et pieds de rhododendrons témoignent de la force des avalanches.

Nous pouvons enfin chausser à la sortie de la forêt en dessous de la Giète.

Droit devant nous se profile la combe qu’il faudra remonter alors que l’on aperçoit au pied une accumulation impressionnante de troncs et branches ; le bas de la combe a également glissé créant des sortes de goulottes. La neige est dure mais ça passe bien.

Nous débouchons ensuite au col et tournons à droite pour remonter presque tout droit le long de l’arête jusqu’au sommet sous un soleil de plomb.

Au sommet nous ne sommes pas seuls et prenons le temps d’admirer un panorama exceptionnel à 360° et tenter d’identifier toutes les montagnes qui s’étendent à perte de vue : Ruan, Tour Salière, Dents de Morcles, Grand Muveran et l’Oberland en arrière plan, les Combins, Le Cervin et plus près Aiguille d’Argentière, Pointes d’Orny, Aiguille du Pissoir ou Génépy

Nous rechaussons pendant que le groupe de snowboardeurs monté avec nous repère le passage pour descendre côté Veudale.

Nous skierons les Combes sur une moquette des plus agréables, que du bonheur  !

Pause casse croûte avant le col suivie d’une petite sieste, la combe de la Giète ne risque pas de chauffer.

Malgré les vagues de la coulée,la descente reste agréable jusqu’aux chalets avant le replat où la neige colle un peu. Avec suffisamment d’élan nous rejoignons l’orée de la forêt.

Il sera possible descendre plus bas en suivant le sentier avant de remettre les skis sur les sacs mais sans regrets et même avec le sourire, savourant encore le panorama du sommet et le plaisir de la descente.

On apercevra les traces du groupe de surfeurs dans la combe de la Veudale.

Retour au col où se mêlent randonneurs, motards, touristes et skieurs.

Vraiment une très belle journée.