Après 5 minutes d’échauffement, nous sommes parties en direction du lac, dynamisées par la fraîcheur matinale . La bise bien présente ce matin, agite le lac dont les vagues s’échouent sur les petites criques sauvages qui jalonnent notre parcours. Dans les roselières, nous apercevons une mère foulque suivie de ses canetons tout juste éclos repérables à leurs têtes recouvertes de duvet roux tout ébouriffé. Pour la naissance des cygnes, il faudra attendre encore, une femelle cygne couve ses œufs sur son nid de roseaux. Nous parcourons ainsi 8 km tout en observant la nature en plein réveil et terminons par un séance d’ étirements.

Evelyne