Sur les plateaux de Vérel-Pragondran : la randonnée choisie pour ce dernier dimanche de 2018, entre réveillons de Noël et du 1er de l’an, circule sur les plateaux pastoraux de Vérel-Pragondran dominant Chambéry. Ces sentiers sont bien connus des Chambériens, beaucoup moins des Meythésans.
Parking retenu : au chalet de Tilleret, terminus à 580m de la petite route goudronnée.
Au four à pain de Vérel (daté 1860), je rate la montée par la Mairie mais pas le sentier coupant le lacet routier suivant. 50 m de goudron à redescendre pour atteindre le sentier balisé un peu caché juste avant le réservoir. Il conduit au sympathique passage câblé (en fait chaîné) de la Rochelle et à Montbasin. L’alpage est superbe, et le soleil ne nous quittera quasiment plus.
Le large sentier redescend à Pragondran : aux premières maisons, il faut le quitter et remonter par un bon chemin, ce qui permet d’éviter la quasi totalité des 2km de route goudronnée ; par cette route redescendent les chasseurs « bredouille » de la matinée. Pique-nique au soleil avant le Malpassant (bien nommé pour son accès depuis Méry, câblé certes mais très glissant). Le retour aux voitures se fait par le sentier des crêtes, rarement en bordure de la falaise et souvent en forêt, avec toutefois de rares passages possibles en prairie.
Un circuit avec 600m de dénivelé, à 50km d’Annecy, où nous étions 19. Roger