La marche coordonnée avec des bâtons est la grande particularité de la marche nordique. En effet, la présence des bâtons complète efficacement le travail des bras et des jambes par :

  • Une posture redressée,
  • Un allègement du corps
  • Une propulsion vers l’avant,
  • La sollicitation complète de différentes chaînes musculaires présentes du pied jusqu’à l’épaule opposée.

Ce travail harmonieux génère de nombreux messages nerveux en aller-retour vers et depuis le cerveau, ce qui engendre au final une sensation de bien-être général voire même d’euphorie !

Une séance de marche nordique.

Elle est organisée en 3 temps :

  • Un 1er temps d’échauffement où chaque muscle est sollicité pour une préparation à l’effort.
  • Un 2ème temps, le plus long, est consacré à la marche nordique proprement dite où chaque participant(e) est encouragé(e) à optimiser son mouvement de bras et de jambe pour en augmenter l’efficacité. Il lui sera alors proposé des exercices ludiques, gymniques, de cardio… en fonction de ses capacités.
  • Un 3ème temps d’étirement vient clore la séance.

Les bienfaits de la marche nordique.

Ils se manifestent à tous les niveaux : musculaire, articulaire, système cardio-respiratoire, métabolisme et système cérébral.

« La marche nordique est une marche dynamique ou tout le corps est en action, la foulée s’allonge, la poussée des bâtons propulse le corps vers l’avant et l’allège, diminuant les chocs et préservant ainsi les articulations. Ce peut être un sport de bien être pour les uns, un entraînement physique respectueux du corps pour les autres. Elle est accessible à tous, peut se pratiquer partout, sur bitume, en ville, sur sentiers, en campagne et en moyenne montagne. » Jean-Pierre Guilloteau, moniteur et auteur du livre « La marche nordique, techniques et bienfaits » aux éditions Glénat.

Actuellement (fin 2016), l’activité est programmée quasiment tous les samedis matin de mars à fin juin et de septembre à décembre. Elle est encadrée par Catherine Chiabaut, Evelyne Laperrousaz et Marie-Claude Vidal.