(Salève)

Une balade d’été et d’automne, voire d’hiver à raquette, classique. Carte = mont Salève 3430 OT. Dénivelée 300 m + 50 m pour aller au plan du Salève. Intérêts : outre les vues sur les Alpes, le Jura et le Léman (jet d’eau), on s’enfonce sous terre à la grotte du Diable, on va au culmen du Salève et sa tour, on retrouve à la Thuile l’alpage des moines de l’abbaye de Pomier.

Départ du parking à G sur la route du Salève, 10 km après Cruseilles, au col sous le plan du Salève (parking des Torches, 1300 m).

Un chemin à peu près horizontal s’enfonce NE dans la forêt. Il devient une piste montant très légèrement vers un pylône radio avant de rejoindre la route goudronnée du Salève. Juste avant le route, un épicéa porte un panneau « feu interdit » ; il abrite un pic noir qui change d’étage au fil des ans (en février 2003 il logeait à hauteur d’homme, en 2006 il habite trois fois plus haut).

Ne pas traverser la route : une sente la longe puis s’écarte progressivement, et descend à une clairière plantée d’une ligne de poteaux électriques. De la clairière, petit AR à la grotte du Diable : 30 à 40 m à monter par une piste sur la G ; à l’avant-dernier poteau, celui avant le transformateur aérien, traverser à D, car la grotte est en lisière E et non pas W comme l’indique IGN. La grotte est longue de 30 m, lampe nécessaire ; en hiver elle est encore plus belle avec ses chandelles de glace !

Revenir au sentier au pied de la clairière, il va au Pré Fauraz. La clôture se franchit au dessus de l’abreuvoir en passant l’été sous un fil, en hiver c’est une piste de fond. Suivre la sente qui part de l’abreuvoir jusqu’au panneau, prendre à G le sentier balisé qui monte à la route. Descendre au parking des Pitons, d’où un bon sentier mène à la tour Bastian, un ancien poste de guet qui permettait de surveiller la région au N du Salève ; beau panorama, belles dalles pour faire la pause, mais attention aux à-pic, surtout si on recherche le cartouche de Lamartine et lord Byron, qui serait à son pied NE.

Revenir au parking des Pitons et poursuivre la descente par le GR sur la Thuile, ancienne résidence pastorale des moines de l’abbaye de Pomier située 400 m au-dessous. Les moines étaient aidés par des convers laïcs qui logeaient à la maison des Convers qu’on pourrait rejoindre de flanc en suivant la route empierrée jusqu’à son lacet et un chemin. Mais la maison des Convers n’offrant pas d’autre intérêt que son histoire, revenir au plus court en restant sur cette route empierrée qui remonte à la route goudronnée, les voitures sont à D. Du parking, AR facultatif au plan du Salève, 50 m, avec une vue similaire mais simultanée sur les deux versants.

grotte-diable