(Flaine)

Une balade jusqu’à la fermeture du téléphérique (fin août ; le télé est fermé les vendredi et samedi). Carte = Samoëns 3530 ET. Dénivelée : 250 + 350 m. Intérêts de la balade : le karst de Platé, une belle explication géologique ; la vue sur le massif du mont Blanc.

Départ des Grandes Platières, la gare supérieure du télé (2480 m). Le télé est ouvert tous les jours sauf les vendredis et samedis à partir de 9 h, avec un départ toutes les 30 min ; coût de l’AR : 11,30 € pour les adultes, 8,30 € pour les enfants. On peut garer la voiture à la gare de départ (accès par « Flaine Forum »).

Des Grandes Platières, descendre SW le long d’un téléski en suivant une trace balisée en orange / jaune ; au poteau numéroté « 3 », la quitter pour un petit AR. Une terrasse herbeuse descend S vers la fantastique dalle de la Matolle : une lentille de grès roux où abondent les fossiles, une terrasse quadrillée de blocs avec gastéropodes, nautiles, oursins, un lieu fait pour lire l’histoire de la terre.

Reprendre la trace qui descend au col de Colonney par d’autres calcaires, eux aussi bien fournis en mollusques fossiles. Elle rejoint le GR qui descend au refuge de Platé en suivant une faille géologique. On peut couper avant le refuge de Platé : à 2100 m remonter au col de la Portette (GR, raide).

De la brèche, descendre vers une combe verte en enfilade (encore une faille) pour arriver aux deux petits lacs Laouchet (2135 m, prairie idyllique pour observer paysage, marmottes et tritons).

Remonter en direction W par 100 m de prairie et 100 m de terrain plus accidenté (éviter le vallon issu du col de Cran, humide et glissant), puis en direction NW par 50 m de croupe herbeuse et 100 m de lapiaz cairné.

Au retour, visiter la chapelle baroque de Pernant et l’église baroque d’Araches, toutes deux du début XVIII°. En face de l’église d’Araches, le village mérite un coup d’oeil : bel abreuvoir sculpté de 1852 et plusieurs linteaux datant des premières années 1700, certains écrits en latin.

Documentation : « le pays du mont Blanc » de Michel Delamette et « églises et chapelles baroques de haute Savoie » de Fernand Roulier.

desert-plate